fbpx

Les plantes succulentes ne sont pas un groupe d’espèces reliées entre elles, elles n’appartiennent pas non plus à une famille botanique en particulier. Ce sont des plantes de familles distinctes, parfois très disparates et sans aucune relation phylogénétique, dont la caractéristique commune est qu’une partie de leurs tissus a la capacité de stocker l’eau.

Certaines d’entre elles possèdent ces tissus dans leurs feuilles (comme les aloès ou les crassulas). D’autres accumulent de l’eau dans leurs tiges (comme les cactus ou les euphorbes). D’autres espèces utilisent leurs racines ou leurs rhizomes.

Avec leurs formes singulières et leur facilité d’entretien, les succulentes bénéficient d’une grande popularité comme plantes ornementales. Il en existe de toutes les formes et de toutes les couleurs, ce qui en font des acteurs importants des jardins « xérophiles », c’est-à-dire adaptés aux milieux secs et chauds.

Espèces et variétés les plus courantes

Parmi les variétés les plus courantes employées dans le jardin et en décoration d’intérieur, on trouve les Kalanchoes, les Echeverias avec une grande diversité de formes et de variétés, qui permettent de faire d’intéressantes compositions. Ces plantes poussent en forme de rosette.

On trouve aussi des succulentes comme l’Aloe Vera, avec une multitude d’espèces distinctes et les agaves, de plus grande envergure et avec une floraison de grande taille.

Il existe des variétés de forme globuleuse et cylindriques comme les fameux cactus ou les euphorbes. Certaines succulentes sont cultivées pour leurs fruits, comme les figues de barbarie (Opuntia).

Actuellement parmi les succulentes les plus appréciées on trouve la plante grimpante Ceropegia woodi (Chaîne des cœurs), l’ Echeveria PolluxPortulacaria afraHaworthiopsis attenuata y Echeveria runyoniiD’autres succulentes très demandées sont le Sedum sediforme, les Mangaves (hybrides entre Agave et Manfreda), les cleistocactus ou les echinocactus.

Prendre soin des succulentes

Les succulentes poussent exposées en plein soleil. Mais beaucoup peuvent aussi se développer dans des zones ombragées, où elles génèreront d’autres tonalités de couleur mais où en général elles ne produiront pas de fleurs. Il est donc possible de cultiver certaines succulentes en intérieur.

Beaucoup de gens pensent que les plantes grasses et les cactus n’ont pas besoin d’arrosage. Même si ce sont des plantes adaptées à la sécheresse, cela ne veut pas dire qu’elles n’ont pas besoin d’être hydratées régulièrement. Mais c’est justement leur capacité à stocker l’eau qui les rend très sensibles à l’excès d’arrosage. En général, il faut laisser sécher le substrat entre chaque arrosage, éviter les eaux stagnantes et l’humidité constante.

Pour cette même raison ces plantes ont besoin de sols qui ont une grande capacité de drainage, avec des proportions adéquates de sable, perlite et vermiculite. Si vous souhaitez utiliser un terreau prêt à l’emploi et parfait pour ces plantes, qui leur assure une croissance et un développement adéquat et contrôlé, nous vous recommandons notre Terreau cactées et plantes grasses.

De plus, les plantes succulentes ou plantes grasses sont extraordinairement résistantes aux parasites et maladies. Faites attention à l’excès d’eau qui peut provoquer l’apparition de maladies fongiques.

En ce qui concerne la nutrition de ces plantes, elles ont besoin d’un apport d’engrais pour stimuler leur croissance et leur floraison. Vous pouvez opter par exemple pour un Engrais liquide qui se dilue dans l’eau d’arrosage et s’applique une fois tous les 15 jours, ou un Engrais Foliaire que l’on vaporise directement sur les plantes. Ce dernier doit s’appliquer une fois par semaine de février à octobre et toutes les deux semaines de novembre à janvier.

 

Bouturage des succulentes. Les différents types de reproduction.

Tout comme certaines plantes, les succulentes peuvent se multiplier par des méthodes végétatives (reproduction asexuée) ou par semis de graines (reproduction sexuée). Il faut savoir que les succulentes ont beaucoup de méthodes de reproduction végétatives étant donné le type de tissus qui les composent et leurs caractéristiques physiologiques. On peut bien sûr aussi les multiplier en semant des graines.

Certaines plantes de ce type sont spécialement prolifiques au moment de se reproduire par des méthodes végétatives puisque n’importe quelle partie de leurs tissus peut développer des racines et permet d’obtenir de nouveaux spécimens, comme les Echeveria, les Kalanchoe ou les Crassulas, entre autres. Nous vous expliquons ci-dessous les différentes méthodes de reproduction :

  • Propagation par semis de graines. Comme pour les autres plantes, les succulentes lorsqu’elles sont pollinisées produisent des fruits avec des graines fertiles. Ces dernières peuvent être semées dans des lits de semences avec une grande capacité de drainage et ainsi développer de nouvelles plantes.
  • Propagation par boutures. Avec cette méthode on génère des jeunes plants qui peuvent être transplantés en très peu de temps. On réalise des coupes nettes des tiges de la plante succulente qui, une fois que la coupure est cicatrisée, développent un nouveau système racinaire et permettra de la transplanter. Cette méthode est plus efficace si on applique un produit favorisant l’enracinement.
  • Propagation par division des bourgeons (rejets). Dans ce cas, on prend les rejets qui se développent sur la base de la plante pour beaucoup d’espèces de succulentes. Ces rejets ou drageons disposent d’un système radiculaire qui fait que l’on peut les transplanter immédiatement. Il est recommandé de préparer un substrat avec un mélange de matières inertes (sable, vermiculite) et de matières organiques (compost, tourbe) pour obtenir un substrat qui favorise l’aération et de développement des racines.
  • Propagation par division (feuilles, tiges). Certaines succulentes peuvent développer des racines dans presque n’importe quel endroit de la partie aérienne de la plante, comme les feuilles des Echeverias ou celles des Kalanchoés. Pour cela on prendra des morceaux de feuille et on les disposera semi-enterrés avec un substrat comme celui que nous avons décrit plus haut. En maintenant une humidité constante et des températures adéquates, ces fragments développeront des racines et pourront être transplantées ailleurs. Il est également possible de créer des greffons sur d’autres parties d’une même plante et même d’autres espèces. Ils s’intègreront à la plante, créant de surprenantes et intéressantes compositions.

 

CONTACT

masso logo

Comercial Química Massó, S.A.

SUCURSALE FRANCE
31, rue Gorge de Loup - 69009 Lyon (France)
T. 04 78 64 04 72  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

À propos de Massó | Secteurs  | Qualité et environnement

Cookie settings