fbpx
substrats

On peut définir les substrats comme toute matière autre que le sol naturel où se développent les racines des végétaux. Les substrats sont donc des mélanges équilibrés et adaptés aux plantes, aux racines et à leurs fonctionnalités de base : nourrir puis transporter l’eau et les nutriments du sol à la plante. 

Pour élaborer un substrat on réalise des mélanges de différents matériaux pouvant être d’origine naturelle ou transformés. Ce mélange déterminera le degré de porosité, la disponibilité des nutriments, la capacité de rétention en eau et le pH. De cette façon, pour chaque type de plante il faudra utiliser un substrat spécifique qui stimulera leur croissance et évitera notamment des problèmes d’eau stagnante.

Voici les principaux “ingrédients” employés pour fabriquer un terreau ainsi que leurs caractéristiques. Ces « ingrédients » peuvent aussi être utilisés individuellement pour améliorer les sols.

  • La tourbe est une matière organique fossile d’origine naturelle très riche en carbone provenant de restes de végétaux accumulés au cours du temps. Son importance pour les plantes provient de sa composante organique qui apporte des nutriments et de la porosité au substrat. La tourbe peut être blonde ou noire selon son degré de décomposition. La tourbe se décompose de manière anaérobique, c’est à dire avec un faible niveau en oxygène car elle se forme à différents niveaux de profondeurs du sol, dans des zones humides et pauvres en oxygène.

    • La tourbe blonde se caractérise par son pH acide et s’utilise pour élaborer des substrats pour plantes acidophiles telle que les plantes de terre de bruyère. Ainsi nous pouvons la trouver dans le terreau pour plantes carnivores et plantes de terre de bruyère, ou le terreau bonsaïs. La tourbe blonde se trouve à une faible profondeur et a donc un degré de décomposition moindre.
    • La tourbe noire a quant à elle un pH plus basique et possède une grande capacité de rétention de l’humidité. La tourbe noire se trouve à une plus grande profondeur, ce qui lui donne une couleur plus sombre. Son degré de décomposition est plus élevé.

  • C’est une matière organique décomposée de manière aérobique, ce qui veut dire que les micro-organismes aérobiques (qui ont besoin d’oxygène pour vivre) sont les principaux acteurs de la dégradation de la matière organique et de sa stabilisation pour la rendre assimilable par les plantes. On l’utilise dans beaucoup de substrats car il apporte des nutriments et une capacité de rétention en eau.

  • Paillis. Il s’agit d’une matière végétale en processus de décomposition, mais à la différence du compost il se trouve partiellement décomposé, ce qui fait que les nutriments vont s’incorporer au sol au fur et à mesure de sa décomposition.

  • Lombricompost ou humus de lombrics. Il s’agit d’une matière organique d’origine végétale ou provenant de fumier de bétail herbivore décomposé et traité par les vers. C’est une matière qui a une incroyable capacité à apporter des nutriments au substrat. Il est considéré comme le meilleur engrais organique au monde, très riche en enzymes qui favorisent la croissance des plantes et en matière organique qui améliore la perméabilité, le drainage et la capacité de rétention en eau. L’Humus fertilisant 100% lombri-compost de Massó Garden peut s’utiliser en agriculture biologique.

  • Vermiculite. Matière d’origine minérale (micas avec silicate de fer et/ou magnésium) avec une grande capacité de rétention en eau et des nutriments qui se libèrent lorsque la plante en a besoin. C’est un produit qui favorise le développement des racines et qui a également un pouvoir isolant. Très utilisé en semis et bouturages pour éviter la « fonte des semis » et provoquer des pourritures.

  • Perlite. Ce minéral léger est très souvent utilisé pour élaborer des substrats car son pH est neutre. Il améliore les qualités d’un terreau en augmentant sa rétention en eau, son aération et en le rendant plus léger. Il est notamment présent dans notre terreau cactées, terreau orchidées et terreau semis et bouturage.

  • Fibre de coco. Cette matière inerte, faite de fibres naturelles de noix de coco, bénéficie d’une grande capacité de rétention en eau et d’aération. Elle évite la prolifération des champignons et stimule le développement racinaire.

  • Ecorce de pin. Provenant de l’industrie du bois, l’écorce de pin est un matériau inerte qui améliore les capacités hydriques et aérobiques du substrat. On l’utilise aussi pour élaborer différents terreaux, parmi lesquels le terreau orchidées. Il s’emploie aussi en paillage décoratif.

DÉCOUVREZ NOTRE COLLECTION DE SUBSTRATS POUR VOS PLANTES D’INTÉRIEUR ET D’EXTÉRIEUR

CONTACT

masso logo

Comercial Química Massó, S.A.

SUCURSALE FRANCE
31, rue Gorge de Loup - 69009 Lyon (France)
T. 04 78 64 04 72  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

À propos de Massó | Secteurs  | Qualité et environnement

Cookie settings